FOCUS : Les défis de l’éducation des enfants à Manille

Dans cet article, le premier d’une série de ce que nous appellerons « Focus » (dans lequel nous aborderons des questions sociales liées aux réalités de terrain d’ACAY), nous nous concentrerons sur l’illettrisme de la population philippine et explorerons comment ce phénomène impacte les parcours de nos jeunes en difficulté.

Nous nous baserons sur un rapport récemment publié par la deuxième Commission du Congrès de l’éducation aux Philippines.

Cette Commission a été créée par le Congrès philippin en vue d’évaluer le système éducatif philippin. Selon le rapport 2022 de la Banque mondiale sur la pauvreté éducative dans le monde, les Philippines affichent l’un des taux de pauvreté éducative les plus élevés du continent asiatique, avec 90.9%. Cela signifie que 9 philippins âgés de 10 ans sur 10 ont des lacunes en lecture et en écriture.

Les problématiques sont diverses et se jouent à plusieurs niveaux : 

0
millions d'enfants non scolarisés

Selon les données de l’UNICEF, environ 2,8 millions d’enfants philippins ne sont pas scolarisés, principalement en raison de la pauvreté et du manque d’infrastructures adéquates.

0 %
des écoles sont surpeuplées

Une étude de l’Association Nationale de l’Education des Philippines indique que près de 40% des écoles publiques à Manille sont surpeuplées (entre 50 et 60 élèves par classe), ce qui compromet la qualité de l’enseignement et l’attention individuelle accordée aux élèves.

0 %
des foyers sans internet

Selon les données du Département de l’Éducation des Philippines, près de 20% des foyers à Manille n’ont pas accès à internet. La transition vers l’apprentissage en ligne est donc difficile. Ce phénomène a été mis en lumière durant la pandémie de COVID-19. Les défis de l’éducation à Manille sont multiples et complexes. La Commission du Congrès de l’Éducation aux Philippines joue un rôle crucial dans l’identification de ces problèmes et dans la mise en œuvre de solutions pour garantir un accès équitable à une éducation de qualité pour tous les enfants de la ville.

A ACAY, les jeunes sont scolarisés

ACAY a fait le choix de scolariser tous les jeunes dans des écoles publiques et privées sélectionnées avec précaution. Afin de pallier aux lacunes existantes dans l’enseignement scolaire, ACAY renforce la dimension cognitive par des temps de formations pour permettre aux jeunes d’acquérir davantage de connaissances. De plus, ACAY ajoute à l’aspect académique, une dimension humaine et psychosociale par le biais d’un programme intensif visant à améliorer et à libérer les capacités de communication, à s’intégrer dans les différentes classes de la société et à se sentir à l’aise dans le monde professionnel.

Nous espérons pouvoir continuer notre mission auprès de la jeunesse en difficulté en leur donnant accès à un système éducatif de qualité de part nos méthodes pédagogiques innovantes.