Seconde Chance Philippines

Pour la protection et la réinsertion des jeunes en prison.
Fruit de plusieurs années de travail au sein des centres de détentions, le programme Seconde Chance – a été développé en partenariat avec le Ministère de la Justice et le Ministère des Affaires Sociales.
Il a pour objectif de contrer la récidive et s’adresse aux jeunes incarcérés âgés de 17 à 23 ans.
Il se base sur une connaissance approfondie des situations personnelles et familiales de chaque individu et la mise en place d’interventions sociales, psychologiques et éducatives adaptées aux besoins de chacun.

Le Programme Seconde Chance se divise en deux volets :

1. Les interventions dans les prisons : « Transformer le temps de détention en un temps utile »

Par l’intermédiaire de ses équipes multidisciplinaires, ACAY a mis en place des interventions et mesures afin de donner au temps en prison un sens où le jeune va grandir et murir mais aussi en vue d’écourter la détention. En parallèle des services basiques offerts par le gouvernement, ACAY développe différentes actions complémentaires :
Le Programme développe différentes actions complémentaires:
  • Deux modules de formation intensifs et innovants pour la jeunesse incarcérée :
    • A l’intérieur des prisons : la formation GOAL.
    • Une permission de sortie : « Formation Changement de Cap »- 12 jours pour décider de nouveaux choix de vie.
  • Une intégration des parents dans le processus de reconstruction des jeunes.
  • Une assistance juridique et un travail d’information et de mobilisation.
Jail-boy

2. La réinsertion à la sortie de prison (« After Care »)

ACAY propose un programme de réinsertion qui a pour but d’éduquer, de former et de préparer les jeunes adultes sortant de prison afin qu’ils obtiennent les connaissances, les techniques et les valeurs nécessaires pour leur réintégration complète dans la société et leur indépendance :
  • Education et formation
  • Assistance professionnelle
  • Interventions psycho-sociales
  • Interventions familiales

Résultats (Année 2013) :

  • 116 bénéficiaires incarcérés en centres de détention pour mineurs ont suivi les formations du programme Seconde Chance.
  • 24 jeunes entre 17 et 23 ans ont intégré le programme de réinsertion « after care » après leur libération de centres de détention pour mineurs ou prisons pour jeunes adultes. Aucun d’entre eux n’est retourné en prison.
  • 12 d’entre eux ont suivi des modules de formation pour trouver un travail et ont une situation professionnelle stable.
  • Depuis 2005 , 90% des jeunes suivis par ACAY à leur sortie de prison ne récidivent pas.

Témoignage

jericho
Jéricho, jeune diplômé du programme Seconde Chance.
« Je n’ai jamais cessé de remercier Dieu de me donner une seconde chance pour reconstruire ma vie et corriger mes erreurs du passé. Le 9 décembre 2010, j’ai été libéré après plusieurs années de détention. J’ai pensé que tout allait bien se passer pour moi dorénavant. Néanmoins, la famille de la victime me demandait 80 000 pesos (1300EUROS) pour payer les dommages et intérêts de mes actes. Il fallait donc que je trouve urgemment un travail afin que je puisse les payer tous les mois.
Avec l’aide de la fondation ACAY, j’ai pu trouver un travail dans une ferme où je suis resté 8 mois, puis j’ai obtenu un poste dans une des chaines de restauration rapide. Le travail d’équipier dans la restauration n’est pas facile, mais j’ai su profiter de cette expérience. Maintenant je travaille pour une autre chaine de restauration rapide dans laquelle je suis manager d’équipe.
J’ai aujourd’hui terminé de payer mes dommages et intérêts. En plus de cela, j’ai pu mettre un peu d’argent de côté, et espère continuer mes études. Je fais de mon mieux tous les jours, gardant à l’esprit que mon futur demeure dans la qualité et l’intensité de mon travail d’aujourd’hui. Parfois, on peut avoir besoin de passer par un chemin sombre et obscur afin de voir la lumière et de comprendre ce qu’elle vaut. Aujourd’hui, je peux voir cette lumière et quelques soient les difficultés de la vie, je ne serai plus jamais effrayé. » J .